Vins de Bordeaux
PortuguêsEnglish
Dubos Frères : modernisme et tradition | Histoire

Au XVIIIe siècle

Le vin :
«A l’aube de la révolution Française, un jeune homme «bouscule» le très flegmatique négoce bordelais...»

C’est le XVIIIe qui vit naître notre Maison de négoce, fondée par Jean-Baptiste Dubos, au moment même où les “new french clarets” connaissaient l’essor majeur de leur histoire. Au fil des générations qui se succédèrent, des liens solides avec les propriétés les plus prestigieuses se tissèrent, et ainsi la Maison Dubos put traverser les périodes les plus difficiles de l’histoire du vignoble bordelais, développant sans faiblir de nouveaux marchés à l’export, jusqu’au dernier descendant du Chevalier, Philippe Dubos, qui dirigea la Maison familiale jusqu’en 1989.


Cyrille Cottin

Chevalier Dubos

La soie :
C’est également à la fin du XVIIIe siècle que vit le jour, à Lyon, une fabrique de soieries qui devint très vite prospère, grâce notamment au talent de Cyrille Cottin, petit-fils du fondateur. Pendant près de deux siècles, les tissus de soie furent exportés dans le monde entier grâce à leurs qualités exceptionnelles.
Cyrille Cottin, grand passionné d’automobiles, fonda également la célèbre maison d’automobiles Cottin & Desgouttes, marque qui gagna plus de 130 courses entre 1905 et 1920.


Château Cantemerle

Vins et soieries

L’histoire finit par réunir ces deux familles en 1997, lorsque Philippe Cottin, après avoir dirigé pendant près de trente ans le château Mouton Rothschild, racheta la Maison Dubos, perpétuant, avec l’aide de ses enfants, une tradition familiale.

Plan du site | Mentions légales | Réalisation - Hébergement : Exalto